Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Longue histoire

Hybrid View

Message précédent Message précédent   Message suivant Message suivant
  1. #1
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  2. #2
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  3. #3
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  4. #4
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  5. #5
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  6. #6
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  7. #7
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

  8. #8
    Date d'inscription
    sept. 2011
    Messages
    1

    Par défaut Longue histoire

    Bonjour à Tous,

    Je suis nouveau ici et la raison de ma venue n'est autre que l'ensemble de mes... problèmes divers et variés mais physiques bien entendu et qui m'empêchent presque toute activité quand bien même on peut dire que je suis en bonne santé. Je précise que je suis étudiant et qu'étudier sous toutes ses possibilités constitue justement le problème central.
    J'en viens au fait: il m'est impossible de pencher la tête pour lire en l'occurrence sans avoir rapidement mal aux cervicales ce depuis... 4 à 5 ans (très probablement parce que j'avais adopté une position de travail coupable consistant, allongé, à ne faire travailler que ces muscles. Cela n'a duré qu'un temps...). Les coudes sur lesquels je pourrais m'appuyer, s'ils sont moins atteints, ont été très sollictés afin de compenser un problème au niveau des genoux (fatal élément déclencheur) lequel, et c'est peut-être le seul, est en majeure partie résolu et auquel je ne pense plus. Donc, quelque solution que je choisisse, elle est impraticable.
    Prenons la position allongée: elle est intenable pour diverses raisons. En premier lieu, je ne peux rester strictement étendu, car j'ai une fois de plus occupé cette position un trop long temps, en raison notamment des problèmes précités, ce à la fois en raison d'une douleur au niveau des lombaires et du sacrum accompagnée désormais de problèmes au niveau des coudes, juste au dessus ou juste en dessous, tout cela parce que je tiens des... livres. Bien sûr, en pliant les jambes, le dos, calé, se porte bien mais alors, sous cinq minutes ou moins, les tendons d'Achille se tendent si vous me passez l'expression, "tirent", sensation dont je me méfie trop pour ne pas me limiter en termes d'activité sportive (ce que je regrette: c'est pourquoi je ne l'adopte pas beaucoup quoique je ne le ferais pas réellement davantage même sans cette préoccupation). Je pourrais en rajouter mais le reste des problèmes ne me pose pas de façon décisive à ce jour problème (hanches, fessiers, pieds) mais seulement par intermittence. Quant à mon passé auquel on pourrait croire que je tiens, pas du tout: je suis entièrement prêt à faire une croix dessus, ne chéris pas mes douleurs comme je ne sais quelle fixation ni obsession. Le problème n'est même pas la douleur mais le fait de ne pouvoir aller contre des positions inconfortables (d'ailleurs cette impossibilité présente bien naturelle est probablement ce qui m'a mené à ce point...). Aujourd'hui, et je dis cette immense stupidité, je me casserais bien un bras, contre la résolution de tous ces problèmes mineurs indépassables néanmoins. Je confesse que cette situation avec des temps forts et faibles depuis approximativement cinq ans.

    La question finale est simple: la kinésithérapie (et "laquelle?" ou "comment?", si ces questions se posent) peut-"elle" faire quelque chose pour moi? J'ai vu beaucoup de kinés, divers médecins, dont beaucoup gardent ma reconnaissance et mon respectsz éternels, mais ne suis jamais parvenu à m'extraire de ces difficultés.
    Je vous remercie déjà de m'avoir lu et demande pardon pour les aspects déplaisants de ce message.

    Bien à Vous,
    Etéocle

Tag pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
  • Vous ne pouvez pas poster de réponses
  • Vous ne pouvez pas joindre de documents
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
boutiquebienetre sissel pressotherapie Oreiller-anti-ronflement.net pilates Appareil massage Appareil fitness Achat-matelas.com Mal-au-dos Appareil ultrasons portable Minisonic Mat�riel Sage Femme Swiss Ball R��ducation p�rin�ale Mat�riel Kin� Diagnostic et traitement de kin�sitherapie
AnnuaireCe site est r�f�renc� sur l'annuaire f�minin Net femme dans la rubrique Bien etre