Bonjour,

Je vais vous raconter ma petite histoire.

Tout commença en Juin 2011. J’avais 16 ans. Je pesais 85 kilos pour 1 mètre 78 (Léger surpoids). Je pratiquais le tennis mais n’était pas un grand sportif loin de là en témoigne mon poids. Un jour, je me baisse pour ramasser quelque chose. Mon genou gauche se bloque. Je perds totalement l’équilibre. Je tombe par terre. Impossible de me relever et de marcher. Je file aux urgences. J’ai vraiment super mal à mon genou gauche. Il est tendu comme un string, je ne peux rien faire. Ils me font une radio. Aucune anomalie n’apparaît. On me diagnostique une entorse qui devrait rapidement guérir. Je porte une attèle. Je fais quelques séances d’ostéopathie. Cela semble aller mieux dans le sens où je peux plier la jambe et marcher. Cependant mon genou est toujours souci à des déboîtements (Genre quand je saute dans la piscine).

Je reprends le sport scolaire en Septembre 2011. Dès ma première séance, je rechute. La même sensation de déboîtement de mon genou, qu’il a vrillé. Sauf que là, c’est le genou droit qui est touché. En effet, psychologiquement, ayant peur, durant 2 mois, cela ne m’étonnerait pas que j’aie plus appuyé sur mon genou non-blessé, donc du coup, il a du avoir 80% de mon poids à supporter à lui tout seul, il a donc rompu.

Septembre 2011, j’ai donc les deux genoux en miettes. Je refais des radios. Tout le monde me dit que rien n’apparaît dessus et que je n’ai rien. Je reste un an sans faire de sport. Incapable d’en faire. Pensant que ça allait passer avec le temps.

En Juin 2012, je décide de me prendre en main. Je ne pouvais rien faire (Pas courir, pas nager, rien). Je vais refaire une radio. Rien n’est annoncé. Je vais voir un médecin du sport. Il me dit que je n’ai pas besoin de passer d’examens complémentaires (IRM) et qu’il n’y a pas besoin d’opération. En gros, il me dit que ma rotule est instable et qu’il faut muscler la jambe pour stabiliser la rotule avec du muscle. Il me préconise 20 séances de kiné. Je fais mes séances de kiné. Tout se passe bien. A partir de la cinquième, il m’envoie courir. Du coup, bien que douloureux au début, je cours énormément. 3-4 fois par semaine. Si bien qu’en 5 mois je passe de 85 kilos à 62 kilos grâce à la course (Au départ, juste pour avoir des genoux potables). Je prends goût au sport. Je me sens bien. Les 20 séances sont terminées (Pas un grand travail avec le kiné : skate, vélo, étirements). Je peux enfin refaire du sport. Et cela fait un bail que mes genoux ne se sont pas déboîtés.

En Février 2014, je commence la musculation. Je vais faire un peu les jambes. En Mars 2014, con que je suis, je mets 70 kilos au leg extension. Lors de la seconde série, mon genou droit se re-déboîte. Première fois depuis longtemps. Après une séance d’ostéopathie, la douleur s’estompt au bout d’une semaine. Je décide d’arrêter de faire les jambes.

Tout se passe bien. Plus de douleurs. Août 2014, je suis autour d’une piscine. Je marche en tongs. Il y avait de l’eau autour de la piscine. Je glisse. Je me réceptionne comme je peux, mais c’est trop tard, mon genou droit a déjà vrillé. Même traitement séance d’ostéopathie et ça passe au bout de 10 jours. Je reprends le sport.
Tout se passe bien jusqu’en Juillet 2015. J’ai repris la musculation des jambes en Janvier 2015. Et tous les mois je vais chez l’ostéo’ pour faire un travail de fonds sur mes jambes.

Mais le drame arriva hier. Je fais ma séance de HIIT, normalement. Comme chaque Mardi sur le tapis. Faut savoir qu’un tapis est constitué d’une partie centrale qui avance et de chaque côté il y a des bords en plastiques. Bon, je suis à 15 minutes de mon HIIT en période de repos à 8km/h (Je fais 20 minutes). Pas de soucis, je me sens bien. Une musique me saoule. Je décide de la changer. Mon iPhone est sur mon bras. Je clique sur la flèche. En courant, je bute sur l’extrémité en plastique gauche, je perds mon équilibre. Je me retiens. Ma jambe gauche est sur le bord en plastique. MAIS ma jambe droite est encore sur la partie du tapis qui avance. Merde. Mon genou droit vrille encore. 5 minutes après, ça n’allait pas trop mal. Je décide de retomber en selle et de tout de suite refaire du sport, je me mets sur un vélo et pédale. Je rentre chez moi. J’ai déjà un peu plus mal. Et je me réveille ce matin, j’ai ma jambe droite qui est tendu comme un string, je ne peux pas la tendre ni la plier. Je vais aller voir l’ostéo’ dans la semaine. Bref, mon genou s’est encore déboîté.

Je vous avoue que j’en ai marre. Et j’ai peur que toute ma vie soit un enfer à cause de ça. A chaque fois que l’un de mes genoux se déboîte, c’est exactement la même sensation. C’est comme si le genou se tordait, vrillait. Cela dure 1 minute. Et après, les séquelles sont toujours les mêmes. C’est comme si toutes les tensions de mon corps était dans mon genou, qu’il était verrouillé et ce qui m’empêchait de l’articuler correctement. Généralement, cette douleur part dans les 10 jours et est régressif.

Je souligne que mes genoux se déboîtent uniquement en situation de stress inattendu. Lors d’un mouvement contrôlé et régulier (Squat, SDT, Course, Vélo etc …) je n’ai aucune douleur et aucun déboîtement. MAIS dans une situation inattendu (Crevasse, Glissade, Escalier que je loupe la marche etc …) mes genoux sont sujet à pouvoir se déboîter. Bizarrement, depuis la blessure en 2011, 90% du temps c’est le genou droit qui a ses problèmes. Le gauche, celui touché en premier me laisse tranquille. Bizarre vous avez dit bizarre.

Donc depuis hier, outre le masser, je ne sais pas quoi faire. Vous avez des suggestions ? Genre passer autre chose que des radios genre des IRM peut m’aider ? Vous croyez que c’est les ligaments, le ménisque ?

Ce qui me chagrine, c’est que je pense qu’une personne lambda sans antécédent au niveau des genoux avec ce que j’ai eu hier sur le tapis, aurait eu mal 5 minutes mais je pense que ça serait passé, non ?

A moins que tous les spécialistes que je sois allé voir soient des incompétents. Et c’est fort probable vu les exercices du kiné … Je me dis au tennis, en plein match, plein de joueurs tombent, se torde la cheville etc … Pourtant, en 5 minutes avec le MEDICAL TIME OUT, le kiné remet tout en place et ils peuvent gambader derrière. C’est bizarre alors que là, 24 heures après je ne peux rien faire. C’est pareil pour leur récupération, les sportifs peuvent en 24 heures récupérer d’un gros match de 4 heures. Je me dis que peut-être masser ne suffit pas et que je m’y prends mal …

Bref, vous avez des suggestions ? Merci à vous. Bonne journée.

EDIT : Voici le retour de ma visite chez l’ostéopathe :

Il a tout d’abord testé mes 2 genoux. Pour lui, il n’y a pas de problèmes ligamentaires. Il pense que c’est une simple entorse du genou droit. Il dit que c’est classique et normal que beaucoup de clients viennent pour des cas similaires (Glissages en tongs et chute sur tapis). Cela m’a un peu rassurer qu’un lambda aurait pu avoir le même problème que moi. Sauf que moi bah ayant un point faible aux genoux bah ça peut être plus long, ou plus tendu. Il m’a manipulé. Franchement, c’est toujours raide. Je ne sais même pas si je peux dire que j’ai mal. J’ai juste l’impression que mon genou c’est de la pierre tellement il est raide, je ne peux pas le plier. Je le sens cependant un peu plus consolidé (Hier, je sentais le genou en mille morceau, je ne tenais pas l’équilibre sur cette jambe) je sens un peu plus consolidé mais toujours cette tension. Il m’a dit de voir ce que cela donnerait dans 72 heures. J’espère que ça va faire effet. Et vous, vous en pensez quoi ? Simple entorses sur entorses ?